Rechercher
Imprimer la page Agrandir le texte Rtrcir le texte

Vie Municipale

Ses objectifs

Qui a eu cette idée folle un jour d’inventer le CMJ?

Sargé Lès Le Mans est une commune en pleine évolution
La jeunesse représente 40% de la population et bien que la municipalité se préoccupe de la satisfaire de son mieux une idée généreuse fit son chemin en 1989 et qui se voulait de donner la parole aux jeunes.

A l’époque quelques communes avaient expérimenté un début de démocratie au profit des jeunes. Les « conseils municipaux d’enfants et de jeunes » étaient nés.

Après quelques contacts avec l’Association Nationale des Conseils d’Enfants et de Jeunes (A.N.A.C.E.J.) et la commune de Saint Sébastien sur Loire près de Nantes, le projet de C.M.J. se concrétisait à la rentrée scolaire 1989.
Cette « structure » se devait de donner une identité et une crédibilité aux souhaits que pourrait exprimer la jeunesse sargéenne.

Logo C.M.J. photo2

Logo CMJ

L’idée maîtresse repose sur le fait que les jeunes ont beaucoup d’idées intéressantes mais n’ont que peu l’occasion de les concrétiser. Seule une « structure » reconnue peut leur permettre de les faire aboutir. L’expérience acquise en la matière par les C.M.J. déjà en place permet le constat suivant :

Les objectifs du C.M.J  :

-Permet de connaître les aspirations des Jeunes et l’apprentissage des institutions locales.
-Est un moyen de formation au civisme des Jeunes, complémentaire à l’instruction enseignée à l’Ecole.
-Est un tremplin à l’insertion sociale des Jeunes.
-Les impliquent dans les domaines qui les concernent. (Ex:Etablissement du règlement du Parc Urbain)
Améliore la communication entre Adultes et Jeunes.
-Les Elus deviennent porte-parole de leurs électeurs.(compte-rendu et échange dans les écoles).
-Permet des échanges avec des jeunes élus d’autres communes.
-Donne l’occasion aux jeunes élus de découvrir les institutions et les services publics ou du Centre de Secours Départemental.

-Tous ces objectifs n’ont qu’un seul but :
Tenter de responsabiliser les enfants dans la réalisation de leurs projets communs ou les associer aux projets des adultes, sans pour autant leurs donner la « grosse tête » et de faux pouvoirs.

Les premières expériences prouvent que les C.M.J ne font pas obstacle à la scolarité du Jeune mais lui apportent un réel complément et un épanouissement de sa personnalité.